Report du durcissement du contrôle technique des véhicules roulant au Diesel !

Mercredi 9 janvier 2019

(93)
Report du durcissement du contrôle technique

La nouvelle année 2019 débute sous un climat social inédit. Mais avant d’en parler, toute l’équipe moncontroletechnique.fr vous adresse ses meilleurs vœux.

En effet, le mois de décembre 2018 a été marqué par un mea culpa du gouvernement sur un ensemble de décisions prises, avec un impact significatif sur le pouvoir d’achat des millions de français. Mais pourquoi ce mea culpa ? À qui profite-t-il ? Les raisons sont profondes, lointaines, mais surtout récentes. Le ras-le-bol fiscal, l’augmentation du prix du carburant à la pompe sont les principaux éléments déclencheurs de la mobilisation des "gilets jaunes". Ces derniers ont fait des revendications parmi lesquelles y figure l’annulation du durcissement du contrôle technique.

 

  • Focus sur la nouvelle norme du contrôle technique relative à la mesure des émissions gazeuses

Le durcissement du contrôle technique initialement prévu le 1er janvier 2019, sera finalement reporté au 1er juillet 2019. Cela peut être considéré comme une mini victoire des gilets jaunes. D'après certains instituts de sondage, environ 75% de la population avaient un avis positif sur ce mouvement dès son lancement.

La norme NF R10-025 : 2016 fait suite à l’article 65 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, sous l’autorité du Ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire. Cette nouvelle norme met en évidence, le durcissement de la mesure des émissions gazeuses des pots d’échappement des véhicules légers uniquement. Le durcissement susmentionné porte sur l'alignement de données quantitatives, en l’occurrence des valeurs du coefficient d’absorption fournies par les fabricants. La valeur obtenue lors du contrôle technique doit être égale, ou mieux, inférieure à celle qui est inscrite sur votre véhicule, mais également présente dans la base de données de l’Organisme Technique Central (OTC).

En quelques mots, le processus de mesure de l’opacité des fumées change. Avant l’entrée en vigueur de la nouvelle norme, il subsistait une opacité sur la méthodologie et sur les résultats liés au taux de pollution de certains véhicules diesel.

 

  • Les véhicules concernés, les risques de contre-visite et la conséquence sur les prix du contrôle technique

La mise en application de la nouvelle norme du contrôle technique au 01/07/2019 concernera particulièrement tous les véhicules roulant au Diesel. Evidemment, les propriétaires de véhicules diesel les moins entretenus, auront plus de mal à voir leur véhicule passer le contrôle technique. La conséquence étant de faire faire une contre-visite dans les deux mois qui suivent. Les limites applicables de l’opacité des fumées garanties par les fabricants sont très souvent sous estimées par ces derniers, pour la simple raison qu’ils souhaitent se conformer aux normes imposées par l’Union européenne. Il s’agit ici des normes relatives à la lutte contre la pollution et le réchauffement climatique. Les véhicules les plus récents (à partir des Euro 5) sont aussi bien exposés à des risques de contre-visite que les plus anciens face à ce durcissement du contrôle technique. Par exemple, pour les véhicules mis en circulation à partir du 1er janvier 2011 (véhicules de type Euro 5, Euro 6), les valeurs de coefficient d’absorption sont particulièrement basses.  

Plusieurs centres de contrôle technique ont engagé des dépenses en achetant de nouveaux matériels pour répondre aux exigences de cette nouvelle norme. Ces investissements auraient eu un impact sur le prix du contrôle technique, mais les différents réseaux et opérateurs indépendants ont décidé de stabiliser les prix par solidarité aux revendications sociales des gilets jaunes.

 

  • Quelques astuces pour éviter une contre-visite

Des mesures préventives peuvent être mises en place par chaque automobiliste afin de mieux préparer son contrôle technique et d’éviter ainsi une contre-visite. Ces mesures portent d’une part sur un passage régulier chez son garagiste pour effectuer des révisions. D'autre part, les propriétaires de véhicules roulant au Diesel les plus anciens – mis en circulation avant le 1er janvier 2011 – et circulant essentiellement en ville, doivent de temps en temps se rendre sur autoroute pour désencrasser le moteur de leur véhicule. Cela n’est possible que lorsque le moteur est en surrégime. Pour les voitures diesel les plus récents, il suffira d’effectuer la vidange, nettoyer ou encore changer son filtre à particules (ou FAP).

Certaines revendications sociales des gilets jaunes ont été validées par le gouvernement. Qu’adviendra-t-il au 1er juillet 2019 ? Date limite du report sur le durcissement du contrôle technique.

Affaire à suivre !

 

Réserver maintenant