Van aménagé et contrôle technique : ce qu'il faut savoir

Lundi 22 août 2022

(40)
Van aménagé et contrôle technique : ce qu'il faut savoir

Vous avez décidé de transformer votre fourgonnette en van aménagé afin d’en profiter pour voyager ? Saviez-vous que depuis mai 2018 la réglementation concernant le contrôle technique des véhicules aménagés a été durcie ? Mon Contrôle Technique fait le point pour vous.

Fourgon aménagé et identification VASP

Est considéré comme un fourgon aménagé, un véhicule ayant son aspect intérieur modifié afin de devenir un véhicule de loisir se rapprochant du camping-car.  Pour rentrer dans cette catégorie, l’aménagement minimum est de 600€ (en plus des frais d’achat du véhicule).

Le fourgon sera considéré comme aménagé à partir du moment où il possède :

  • Un lit ;
  • Une cuisine ;
  • Des rangements ;
  • Une table.

A la suite de son aménagement, il sera obligatoire de le faire homologuer, c’est-à-dire qu’il devra voir apparaître le terme « VASP », Véhicule Automoteur Spécialement Aménagé, sur sa nouvelle carte grise. La catégorie VASP regroupe :

  • Les ambulances ;
  • Les bennes à ordures ;
  • Les dépanneuses ;
  • Les remorques ;
  • Les tracteurs ;
  • Les limousines ;
  • Les bazars forains.

Plus globalement, tous les véhicules qui servent à transporter des personnes, des marchandises, des produits agricoles et qui font moins de 3,5 tonnes rentreront dans la catégorie VASP.

Pour homologuer le fourgon aménagé, il faudra se faire connaître auprès de la DREAL, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.

Attention, si vous ne le faîtes pas, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750€ et une non-validation du contrôle technique de votre utilitaire.

Aménager son van pour passer le contrôle technique

L’homologation du fourgon aménagé : Quel coût ?

Afin de faire homologuer votre van aménagé, vous devrez régler 300 euros nécessaires pour le certificat de conformité VHL (Véhicule Habitable de Loisir).

Pour obtenir votre certificat de conformité vous pouvez faire une demande auprès d’organisme spécialisé comme Veritas, Qualigaz. Ils devront contrôler les risques d’incendie, d’asphyxie et d’explosion dans le fourgon grâce aux tests des aérations et d’installation du gaz. Une fois que c’est validé, vous pourrez faire la demande d’homologation VASP.

Cette demande est plutôt longue, elle prend environ deux mois. Afin d’éviter toutes mauvaises surprises, nous vous conseillons de faire réaliser l’aménagement de votre van par des professionnels qui connaissent toutes les normes en vigueur.

Si vous ne souhaitez pas le faire homologuer c’est possible. Il faut alors que toutes les structures que vous avez installé à l’intérieur de votre véhicule puissent être enlevées à l’occasion de votre contrôle technique et que l’aspect intérieur soit alors identique à l’aspect d’origine.

Néanmoins, si vous vous faîtes arrêter alors que votre fourgon est aménagé, vous écoperez très probablement d’une amende car votre carte grise ne mentionnera pas la catégorie « VASP » mais « CTTE ».

Que votre véhicule soit homologué ou non, dans tous les cas nous vous conseillons également une bonne assurance.

  • Si il n'est pas homologué (carte grise VU ou CTTE), vous pouvez souscrire à une assurance auto traditionnelle. Pour le contenu du van, il faudra passer par une assurance complémentaire qui couvre les biens personnels. 
  • Si il est homologué (carte grise VASP), vous pouvez souscrire à une assurance camping-car qui couvrira les modifications réalisées à la hauteur de la valeur déclarée.

Contrôle technique des fourgons aménagés

Comme pour votre voiture, il vous faudra emmener votre van au contrôle technique. Si vous avez aménagé l'arrière de votre van en « camping-car » , donc avec au moins, une cuisine, un lit, une table et une étagère de rangement et que vos démarches d'homologation ne sont pas complètement validées vous avez de grandes chances que votre utilitaire se fasse rejeter son contrôle technique.

Mais s’il n’est pas composé de ces éléments, votre fourgon ne pourra pas être considéré comme aménagé et donc dans ce cas vous n’aurez pas besoin d’une homologation. La dernière astuce, comme évoqué plus haut est de démonter l’ameublement au moment du passage au contrôle technique.

Au moment du contrôle technique de votre véhicule, le contrôleur vérifiera entre autre :

Bon courage à tous et soyez prudents sur les routes !


Réservez votre contrôle technique dans un centre près de chez vous au meilleur prix !

rendez-vous contrôle technique